L’Amour piqué par une abeille

Alice Julien-Laferrière, violon / Julie Dessaint, viole de gambe /
Caroline Dangin-Bardot, chant
Kazuya Gunji, clavecin

Avec ce programme nous butinons dans les œuvres du XVIIIe siècle autour de la cantate de Clérambault L’Amour piqué par une abeille, dans une évocation de cet insecte et de son environnement naturel : les fleurs autour desquelles on le retrouve, les autres petits volatiles faisant partie de son environnement aérien, la piqûre qui survient quand on ne s’y attend pas…

Les oeuvres musicales sont mises en regard avec des écrits de naturalistes des XVIIe et XVIIIe siècles, ouvrant une réflexion sur les avancées scientifiques de notre époque à travers cette représentation de l’abeille dans les siècles passés.

François Couperin, 1713

 

 François Couperin, 1713

Ce concert peut être associé à la présence d’un apiculteur-conférencier.

"On prétend que Stradivarius, grâce à la propolis dont il enduisait ses violons, avait obtenu une résonnance plus harmonisuese"

L’Apiculteur, Maxence Fermine

 

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site